S'enregistrer


Votre mot de passe vous sera envoyé.

 

A un moment de votre vie, vous ou quelqu’un que vous connaissez avez certainement pris des somnifères. Selon les nouvelles recherches de la Substance Abuse and Mental Health Services Administration, ces médicaments peuvent être plus dangereux que ce que vous pensez.

Le rapport a démontré que le nombre de visites à l’urgence à cause de malaises causés par le zolpidem, l’agent actif dans les somnifères, a doublé entre 2005 et 2010 et les femmes représentent le deux tiers de ce chiffre.

Qu’y a-t-il alors de si dangereux dans les somnifères ?

1- Un des dangers est qu’ils ont beaucoup plus d’effets négatifs sur les femmes que sur les hommes car elles les métabolisent bien plus lentement et la plupart des médecins ne le savent pas. En janvier 2013, la FDA a diminué la dose recommandée pour les femmes de 10mg à 5mg mais il y a encore trop de femmes qui prennent la prescription de leur mari ou d’un homme de leur entourage et les effets sont extrêmement forts pour elles.

2- Un autre gros problème de la consommation de somnifères est l’effet du lendemain. Alors que l’effet est supposé se dissiper après 8 heures, des fois il dure plus longtemps si vous prenez une dose trop forte. Ceci fait que les personnes sont encore sous l’effet des médicaments lorsqu’elles conduisent pour aller au travail par exemple, ce qui est très dangereux car les réflexes sont moins efficaces et les réactions plus lentes.

3- Les somnifères peuvent aussi être très dangereux lorsque mélangés à d’autres médicaments ou avec de l’alcool. Selon les chercheurs, il est très dangereux de mélanger car l’effet des deux substances est accentué. Leur effet dure plus longtemps et la personne se sent encore plus confuse et déboussolée au réveil. Le mélange des deux substances peut aussi entrainer des difficultés respiratoires graves.

4- L’effet des somnifères est immédiat, ce qui veut dire que si vous les prenez une demi-heure avant de vous mettre au lit, vous risquez d’avoir des comportements dangereux pour vous et pour les gens autour de vous. Vous pouvez vous bruler par exemple ou mettre le feu à la cuisine si vous n’êtes pas complètement conscient.

5- Le dernier gros problème et non le moindre de ces médicaments est la dépendance, même si ce n’est pas commun. Si votre corps s’y habitue, vous aurez encore plus de mal à vous endormir si vous décidez de les arrêter et vous pourrez rentrer dans un cercle vicieux.

 

Au final, il est important de se rappeler que les somnifères ne sont pas une solution à long terme. Il faut les considérer comme une aide temporaire qu’il va falloir arrêter à un moment ou un autre. Selon les chercheurs, il faut limiter l’usage des somnifères à un mois, le temps de prendre de nouvelles habitudes de sommeil et ensuite les arrêter complètement.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire