S'enregistrer


Votre mot de passe vous sera envoyé.

C’est dur de le définir scientifiquement

Selon le Dr Frederickson, la vision de l’amour qui ressort de la science a besoin d’une nouvelle perspective : la perspective de leur corps. L’amour ce n’est pas le romantisme, le désir sexuel ou cette connexion que vous ressentez avec votre famille ou votre partenaire.

Le plus dur est que l’amour ne dure pas éternellement et n’est pas inconditionnel. Le changement radical de perspective qu’on doit opérer est que l’amour, tel que le vit notre corps, est un micro-moment de connexion partagé avec quelqu’un d’autre.

L’amour n’est pas exclusif

On a tendance à penser à l’amour et à ceux qu’on aime en même temps, parfois même, comme si c’était la même chose. Lorsque vous limitez l’amour à ces personnes uniquement, vous limitez vos opportunités de bien-être.

Vous pouvez faire l’expérience de micro-moments positifs avec tout le monde, même les étrangers. Vous pouvez aimer bien plus que vous ne le pensez.

L’amour n’appartient pas à une seule personne

On a tendance à croire que les émotions sont privées et appartiennent à notre esprit. Selon les recherches, lorsque vous ressentez une connexion avec quelqu’un d’autre, une synchronicité momentanée surgit entre vous et vos gestes, votre chimie et même votre activité neuronale deviennent identiques, vous êtes comme le miroir l’un de l’autre.

Se regarder dans les yeux est indispensable pour l’amour

Votre corps a la capacité innée de capter les émotions de ceux autour de vous, ce qui vous permet de définir quelles sont les personnes avec qui vous pouvez développer une synchronicité. Vos possibilités deviennent illimitées. Mais les gens généralement perdent cette opportunité car ils ne regardent pas les autres dans les yeux.

L’amour fortifie la connexion entre votre cœur et votre cerveau

Des décennies de recherches montrent que les gens qui ont une vie sociale épanouie vivent plus longtemps et en meilleure santé, mais on ne sait toujours pas pourquoi.

L’équipe du Dr. Frederickson a appris que lorsque les personnes créaient ces micro-moments dans leurs vies, ils améliorent les fonctions du nerf qui connecte le cerveau au cœur.

Vos cellules immunitaires reflètent vos expériences amoureuses passées

La façon dont vos gènes s’expriment à un niveau cellulaire dépend de plusieurs facteurs dont le fait si vous vous considérez socialement connecté ou chroniquement seul.

L’équipe du Dr Frederickson effectue actuellement des recherches sur les effets de l’amour sur les cellules. Ils font des tests aussi pour savoir si les micro-moments quotidiens bâtissent des cellules immunitaires plus fortes.

Les petits moments émotionnels peuvent avoir de grands effets physiologiques

Seriez-vous surpris d’apprendre que les micro-moments ont un effet sur votre santé et sur votre longévité ? le Dr Frederickson a conclu qu’il y avait une connexion entre votre bien-être social et votre bien-être physique. Un lien positif où chaque amélioration de votre santé améliore votre capacité à aimer, qui elle améliore votre santé.

Prenez soin de votre mariage

La perspective du Dr Frederickson a commencé à changer lorsqu’elle a écrit son livre sur l’amour. Loin d’être une chose constante, elle a commencé à voir l’amour comme la conséquence de tous ces micro-moments de connexion et de synchronicité.

L’amour et la compassion représentent la même chose

Un aspect important de cette nouvelle définition de l’amour est de ne pas toujours s’attendre à des émotions positives. Un moment de compassion envers un être cher lorsqu’il est stressé ou endolori n’est pas moins un moment d’amour et de connexion. L’amour est un moment positif mais il ne requiert pas l’absence de tout ce qui est négatif.

Mettez à jour votre vision de l’amour

Une des choses que le Dr Frederickson a appris des personnes qu’elle a interrogées pour son livre est que lorsque les personnes prennent 1 minute ou 2 pour savoir si elles se sont senties connectées ou non aux autres, elles commencent à ressentir les bienfaits de cette nouvelle vision de l’amour.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire