S'enregistrer


Votre mot de passe vous sera envoyé.

 

Ce super aliment, souvent négligé, protège le corps de plusieurs cancers et garde les artères débouchées entre autres.

Tandis que certains considèrent les bienfaits des pommes comme une fantaisie, les propriétés médicinales de ce fruit sont extrêmement bien documentées dans la littérature biomédicale.

Par exemple, la consommation de pommes a été le sujet de plusieurs études sur la réduction du risque du cancer colorectal.

D’autres cancers que les pommes aident à prévenir sont :

  • Le cancer du foie : le jus de pomme, la pectine de pomme et les pelures de pomme ont été prouvés d’éradiquer le cancer du foie.
  • Le cancer du sein : les pommes préviennent et soignent le cancer du sein chez les animaux selon certaines études.
  • Cancer résistant aux médicaments : les caroténoïdes contenus dans les pommes arrêtent la prolifération des cellules cancéreuses résistantes aux médicaments.
  • Le cancer de l’œsophage : un dérivé de la pomme, les procyanidines, permet de soigner le cancer de l’œsophage.
  • Le cancer de l’estomac : les pommes inhibent les Helicobacter pylori, qui sont les agents infectieux liés aux ulcères et au cancer gastrique.

Il est prouvé que plusieurs processus fondamentaux impliqués dans l’initiation des cancers sont bloqués par les composantes de la pomme, ce qui veut dire que ce fruit peut inhiber bien plus de cancers que ceux mentionnés plus haut. Le vinaigre de cidre de pomme par exemple, contient une composante anti-tumeur.

Une autre façon prouvée que les pommes sont un puissant anti-cancer est leur habilité d’enlever les déchets toxiques accumulés dans le corps à cause de la pollution ou après une exposition  à des attaques nucléaires comme Tchernobyl et Fukushima.

Il y a réellement trop peu de substances naturelles ou chimiques qui peuvent protéger le corps contre l’exposition au plutonium comme le font les pommes.

D’autres bienfaits des pommes sur la santé sont :

La diarrhée : les pommes, ajoutées à la camomille, raccourcissent la durée de la diarrhée chez les enfants.

Le durcissement des artères : les recherches cliniques indiquent que les pommes contiennent des composantes qui préviennent la formation de plaque dans les artères.

Le surpoids : une étude a observé d’importantes pertes de poids chez les personnes consommant 3 pommes par jour.

Le vieillissement du cerveau : les pommes préviennent le stress oxydatif et le déclin cognitif et elles aident à soulager les symptômes de la maladie d’Alzheimer.

Inflammation du colon : les procyanidines dans les pommes réduisent l’inflammation du colon.

La toxicité due aux vaccins : plusieurs substances naturelles, incluant le lait maternel, aident à réduire la réaction immunitaire synthétiquement produite suite aux vaccins. Les polyphénols dans les pommes sont parmi ces substances qui préviennent aussi des toxines du Choléra.

Les maladies dentaires : on connait tous cette sensation de propreté extrême lorsqu’on mange une pomme. C’est en partie dû à la quércetine qu’on trouve dans les pommes, le thé et les oignons et qui a des propriétés antimicrobiennes.

La perte de cheveux : les procyanidines des pommes aident à la pousse des cheveux.

Le staphylocoque : la pectine des pommes bloquent la synthèse de types A et B du staphylocoque.

 

La prochaine fois que vous mordez dans une pomme, rappelez-vous tous ses bienfaits pour bien intégrer tout cela dans votre corps. Gardez un sac de pommes près de vous et à chaque fois que vous avez faim, croquez dans une pomme. Vous serez surpris de l’effet de satiété que vous ressentirez et de l’impression de propreté que vous expérimenterez.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire