S'enregistrer


Votre mot de passe vous sera envoyé.

Il existe d’innombrables façons de nous faire du mal à nous-même et on trouve toujours des raisons valables à nos yeux pour continuer un tel comportement.

Que ce soit avec de la nourriture, de la drogue, de la nicotine ou des comportements destructeurs, il n’y a pas de limite ! Même nos relations amoureuses peuvent être destructrices.

Voici quelques exemples de mensonges que vous vous dites pour justifier vos comportements destructeurs :

 

1. “Ce n’est pas si mal”

Les personnes qui s’auto sabotent et les personnes dépendantes d’une substance ont un grand trait en commun : la dénégation. Un jour on est 100% certain qu’on doit faire les choses différemment pour notre santé et notre bien-être mais dès qu’une difficulté apparait, ou qu’on se sent inconfortable on commence à se rétracter et à se dire que finalement on a juste réagi trop fort et que les choses sont bien telles qu’elles sont.

La vérité est qu’on sait quand ça ne va pas et que si les choses sont bien telles qu’elles sont on ne se serait jamais senti déterminé à les changer.

2. “De toutes les manières j’ai déjà tout raté”

Il est normal qu’on ait des écarts et qu’on mange un biscuit même si on fait un régime mais cela ne veut pas dire qu’on a échoué. Il suffit de revenir vers nos bonnes habitudes dès qu’on s’en rend compte. La seule façon de vraiment échouer est de le croire et d’abandonner.

3. “C’est trop difficile”

Vivre dans la compulsion, manger de manière incontrôlable pour ensuite se priver est extrêmement épuisant. Il n’y a aucun doute que prendre soin de nous peut être prenant et inconfortable au début mais ce n’est rien comparé à la situation dans laquelle on se trouve lorsqu’on est pris dans une situation ou un comportement qui nous fait du mal.

4. “Je vais certainement échouer alors pourquoi commencer ?”

Cette phrase diminue la culpabilité qu’on ressentira si jamais on échoue. Le succès dépend entièrement de notre capacité à faire un choix à la fois, alors si on entretient l’idée que l’échec est inévitable, il le sera.

Si on se donne la permission de croire qu’on peut faire de meilleurs choix, on pourra le faire.

5. “Les autres vont me juger”

On fait souvent des choix basés sur comment les autres vont nous percevoir et comment ils vont juger notre comportement. Il faut apprendre à se détacher de cette croyance et nous rappeler que les autres sont aussi préoccupés par leur propre personne.

6. “J’ai vraiment envie de le faire, mais pas aujourd’hui”

Combien de fois on s’est dit  “c’est la dernière fois que …” mais la vérité est que lorsqu’on veut réellement faire quelque chose on le fait tout de suite, on n’attend pas une date ultérieure. Le meilleur indicateur qu’on veut réellement faire les choses différemment est de prendre action tout de suite.

7. “Je n’ai pas assez de temps ou d’argent”

Nous, les auto saboteurs, passons des années à nous dire qu’on ne peut pas se permettre de faire telle chose ou qu’on n’a pas assez de temps pour faire telle autre chose, ce qui nous empêche de commencer. En fait, on peut se permettre plein de choses qui sont dans nos moyens et dans nos capacités, il suffit d’être créatif et de vraiment vouloir.

8. “Je vais perdre mon identité”

Cette phrase est certainement le plus gros mensonge qu’on puisse se dire. En tant qu’accro à une substance ou à un comportement, on ne peut pas s’imaginer ce que serait notre vie si on laisse tomber notre addiction. Mais on n’est pas nos compulsions et dès qu’on se débarrasse de nos comportements destructeurs, on peut voir la réalité telle qu’elle est et commencer à prendre les actions nécessaires.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire