S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

 

Même si plusieurs d’entre nous se lèvent la nuit pour boire ou aller aux toilettes, il est peu probable qu’on s’attable pour un repas. A l’exception des personnes qu’on appelle les mangeurs de nuit, on a rarement assez faim pour manger un repas complet, même si cela fait quelques heures que nous avons diné.

Notre incapacité physique à ingérer un repas nocturne à cause d’un estomac rempli se fait sentir par exemple lorsqu’on est à bord d’un long vol et que le petit déjeuner nous est servi vers 2h ou 3h du matin et qu’on n’a aucun appétit pour le manger, même si on est réveillé.

Alors pourquoi avons-nous faim environ chaque 5 heures durant la journée alors que la nuit nous ne ressentons aucune faim pendant presque 9 heures ?

Une hormone sécrétée par l’estomac et qui agit sur le cerveau peut être la réponse à cette question. La Ghréline semble stimuler l’appétit à des heures définies dans un cycle de 24h. Même si on a l’impression que c’est le temps ou l’heure qui déterminent notre faim, ce n’est pas le cas. Selon une recherche du European Journal of Endocrinology, le niveau de l’hormone de la faim est au plus bas entre minuit et 7h du matin.

Mais certaines personnes se réveillent chaque nuit pour manger un vrai repas et consommer autant de calories qu’au diner. Ces personnes enregistrent des taux de Ghréline pendant la nuit beaucoup plus élevés que la normale.

Personne ne sait réellement quelles sont les raisons de cette variation mais une des solutions proposées par les scientifiques est d’exposer ces personnes à la luminothérapie très tôt le matin. On ne sait pas comment cette thérapie influence la Ghréline mais les études ont démontré que son taux se stabilise durant la journée et diminue considérablement la nuit grâce à la luminothérapie.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire