S'enregistrer


Votre mot de passe vous sera envoyé.

 

Dépendamment de la manière dont vous gérez votre stress, ce dernier peut perturber votre sommeil pour une ou deux nuits ou bien engendrer des troubles du sommeil bien plus graves. C’est ce que vient de conclure une étude du Journal of Sleep qui a trouvé que les gens qui gèrent leur stress en se distrayant ont de plus grand risque d’insomnie que les autres.

Les études ont déjà montré que l’anxiété peut perturber le sommeil à court terme mais l’équipe de chercheurs voulait savoir si et comment le stress cause l’insomnie. L’étude a été menée sur 2900 hommes et femmes à qui on a demandé de parler d’un grand stress qu’ils ont eu récemment dans leur vie, combien de temps a-t-il duré, à quel point ils ont senti que c’était difficile et comment sont-ils passés au travers. Un an plus tard, les chercheurs ont compilé les résultats des participants qui ont vécu de l’insomnie. Les résultats ont montré que ceux qui ont ruminé sur leur stress, ou qui ont évité de lui faire face ou encore qui l’ont écarté ont vécu plus d’insomnie chronique que les autres.

Même si les chercheurs ne se sont pas penchés sur pourquoi ces stratégies menaient à l’insomnie, ils ont quelques théories là-dessus. Premièrement, la distraction prolonge l’anxiété car lorsque vous allez voir un film par exemple, vous êtes distrait pour un certain temps mais quand vous revenez à la réalité, le problème est toujours présent. Pour ce qui est des drogues et de l’alcool, ils ont déjà été liés à un sommeil perturbé et ne font qu’ajouter de l’huile sur le feu. Enfin ruminer sur vos problèmes ne fait que vous grader réveillé alors que vous êtes allongé dans votre lit et incapable de fermer l’œil.

Alors quelle stratégie devez-vous essayer ?

Les chercheurs n’ont pas trouvé de techniques qui ont des effets préventifs mais ils ont trouvé des stratégies qui n’étaient pas associées à un risque élevé d’insomnie comme le recadrage positif, la religion et l’humour. Essayez-les la prochaine fois que vous vous sentez stressé.

Qu’en est-il de l’insomnie ?

Vu que le manque de sommeil diminue votre capacité à gérer votre stress, sans mentionner des risques plus hauts de diabète, de dépression et de disfonctionnement du système immunitaire, essayez la méditation lorsque vous êtes incapable de fermer l’œil.

Une autre stratégie est d’attendre que le sommeil vienne à vous car plus vous focaliserez sur le fait que vous n’arrivez pas à dormir, moins vous arriverez à trouver le sommeil.

Finalement, n’allez pas au lit avant d’avoir sommeil, attendez d’avoir les yeux qui se ferment pour ne pas faire une association négative dans votre cerveau entre les pensées négatives et votre lit.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire