S'enregistrer


Votre mot de passe vous sera envoyé.

Une nouvelle étude suggère que le manque de sommeil affecte le rétrécissement de la matière grise, particulièrement chez les personnes de plus de 60 ans. Le manque de sommeil ne veut pas nécessairement dire moins d’heures de sommeil mais plutôt une mauvaise qualité du sommeil.

Les chercheurs de l’université d’Oslo en Norvège ont examiné 147 adultes âgés de 20 à 84 ans qui devaient passer un IRM chaque 3 ans et demi et noter leurs habitudes de sommeil. En moyenne, les participants dormaient 7 heures par nuit et ça leur prenait 20 minutes pour s’endormir.

Les résultats ont montré que 35% des participants avaient une mauvaise qualité du sommeil et leurs IRM ont montré que leur matière grise déclinait, affectant leur habilité à la prise de décision, à l’apprentissage, à avoir une bonne mémoire et à résoudre des problèmes. Ces résultats étaient plus présents chez les participants de plus de 60 ans.

« On passe environ un tiers de notre vie à dormir et le sommeil est ce qui permet au cerveau de se réparer et se régénérer. Si le sommeil est perturbé, alors les processus qui aident à réparer le cerveau sont interrompus et peuvent être moins efficaces, ce qui mène à une baisse du volume du cerveau. » Selon le Dr Sexton.

Selon les chercheurs, les gens doivent comprendre que le sommeil est vital pour la santé et le bien-être et en changeant nos habitudes pour le mieux, on améliore la santé de notre cerveau.

Pour une meilleure qualité du sommeil :

  • Se mettre au lit à la même heure tous les soirs
  • Évitez l’utilisation des téléphones et autres appareils électroniques au lit
  • Soyez actif et faites plus d’activités à l’extérieur

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire