S'enregistrer


Votre mot de passe vous sera envoyé.

 

Si on vous dit de manger un produit chimique synthétique, dont la présence sur cette planète n’est pas plus vieille que 1976 et dont la structure moléculaire ne diffère que de quelques atomes d’un pesticide mortel et qu’il n’y a aucune étude qui prouve qu’il n’est pas mauvais pour la santé mais qu’il a été prouvé d’avoir les effets secondaires suivants :

  • Rétrécissement des glandes du thymus (jusqu’à 40%)
  • Agrandissement du foie et des reins
  • Changements anormaux dans le thymus et la rate
  • Dommages de l’ADN
  • Changements dans les bactéries gastro-intestinales
  • Minéralisation pelvienne anormale
  • Diminution des globules rouges
  • Interruption de grossesse
  • Diminution du poids du fœtus et du placenta
  • Inflammation du colon
  • Migraines

 

Le consommeriez-vous ? bien sûr que non ! Et pourtant plusieurs millions de personnes consomment de l’édulcorant de nos jours.

L’édulcorant est fait de sucralose qui lui, contrairement à ce qu’on a pu nous insinuer, est produit artificiellement en substituant 3 groupes d’hydroxyle (Hydrogène et oxygène) avec 3 atomes de chlore dans la molécule du sucre. Ce qui le rend plus proche des pesticides et des insecticides que du sucre naturel.

Les fabricants d’édulcorant affirment que c’est un produit chimique stable qui s’élimine à travers l’urine alors que selon des rapports de la FDA, 11% à 27% de ce produit chimique sont absorbés par le corps.

Selon le docteur James Bowen, l’accumulation de ces produits chimiques dans le corps peut causer d’immenses dommages au métabolisme et aux organes internes. Le foie est un organe de détoxification qui gère les toxines ingérées et les composantes de l’édulcorant endommagent les cellules métaboliques du foie et les détruisent.

Quelles sont les alternatives pour remplacer l’édulcorant ?

Lorsqu’on consomme des sucres chimiques, le corps est confus car on lui donne le gout du sucre mais sans l’apport calorique qui vient avec. On n’atteint donc pas l’effet de satiété voulu et on cherche à manger encore plus de sucre. De nouvelles recherches ont démontré que les personnes qui consomment des sucres artificiels sont plus sujettes à l’obésité. Cela signifie que lorsqu’on mange quelque chose de sucré, il faut qu’il y ait un apport calorique et nutritif.

Heureusement la nature nous procure une multitude d’alternatives pour remplacer le sucre comme le miel, le stevia, le xylitol et le jus de canne déshydraté.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire