S'enregistrer


Votre mot de passe vous sera envoyé.

La menthe poivrée a été trouvée dans les pyramides d’Égypte et on croit qu’elle date de plus de 100 ans avant Jésus Christ.

On la connait sous forme d’arôme ou de thé mais peu connaissent ses valeurs nutritionnelles et ses propriétés thérapeutiques prouvées.

Utilisée par les égyptiens et les grecs anciens, elle est aujourd’hui dans la mire des scientifiques qui révèlent son abondance de bienfaits sur la santé grâce à l’aromathérapie, à l’application topique et à la consommation directe.

Plusieurs recherches ont prouvé que la menthe poivrée a un effet extraordinaire sur le traitement des disfonctionnements gastro-intestinaux comme :

  • Le syndrome du côlon irritable : les recherches ont conclu que la menthe poivrée aide à réduire les crampes abdominales dues à ce syndrome.
  • Les spasmes du colon : l’huile de menthe poivrée est une alternative efficace au Buscopan pour réduire les spasmes du colon.
  • La vidange gastrique : la menthe poivrée aide à la vidange gastrique.
  • La dyspepsie fonctionnelle : une étude publiée en 2000 a trouvé que 90 mg de menthe poivrée et 50 mg d’huile de carvi faisaient diminuer les symptômes de dyspepsie fonctionnelle de 67%.
  • Les coliques chez les enfants : une étude publiée en 2013 a trouvé que la menthe poivrée est au moins aussi efficace que les traitements pharmaceutiques contre les coliques.

Voici d’autres bienfaits de la menthe poivrée sur le reste du corps :

  • Les seins : une étude effectuée en 2007 a trouvé que l’eau de menthe poivrée prévenait les lésions  et les douleurs des mamelons des femmes qui allaitent.
  • La tuberculose : en 2009, une étude a trouvé que l’inhalation de l’huile essentielle de menthe poivrée réduisait rapidement l’inflammation due à la tuberculose.
  • La rhinite allergique : une étude de 2001 a trouvé que les extraits des feuilles de menthe poivrée inhibent la production d’histamines, ce qui indique que ça peut être effectif dans le soulagement des symptômes allergiques.
  • La mémoire : en 2006, une étude a démontré que le simple arome de menthe poivrée améliore la mémoire et la clarté d’esprit.
  • La chimiothérapie : une étude datant de 2013 a prouvé que l’huile de menthe poivrée est efficace pour réduire la nausée due à la chimiothérapie.
  • Le cancer de la prostate : les recherches cliniques indiquent que la menthe poivrée contient une composante connue sous le nom de menthol qui arrête la progression du cancer de la prostate.
  •  Les dommages dus aux radiations : la menthe poivrée protège contre la dégradation de l’ADN suite à une exposition aux radiations.
  • Virus de l’herpès de type 1 : la menthe poivrée a une activité inhibitoire contre le virus de l’herpès de type 1.
  • Les caries et la mauvaise haleine : les extraits de menthe poivrée sont plus efficaces dans les rince-bouche pour contrer le film qui se forme sur les dents et qui cause les caries et la mauvaise haleine.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire