S'enregistrer


Votre mot de passe vous sera envoyé.

Quand vous vous battez contre vous-même, qui gagne ? C’est une question ridicule mais c’est le combat qui se livre dans le corps d’une personne atteinte d’une maladie auto-immune comme l’arthrite rhumatoïde ou la sclérose en plaques. Quand le système immunitaire commence à attaquer les tissus, car il les confond avec des microorganismes étrangers et invasifs, c’est le début de la maladie.

Le nombre de personnes atteintes de la maladie de Cœliaque a quasiment doublé dans les 25 dernières années.

Qu’est ce qui cause les maladies auto-immunes ?

L’alimentation, la pollution, l’inactivité physique, le stress et les conditions socioéconomiques peuvent tous influencer le système immunitaire et la santé en général. Certaines personnes sont nées avec des prédispositions génétiques pour développer ce genre de maladies mais ce n’est pas une condition suffisante.

Les bienfaits de la vitamine D

Vous ne pouvez pas changer votre héritage génétique mais vous pouvez contrôler d’autres facteurs. La vitamine D par exemple joue un rôle important dans la protection contre les maladies auto-immunes comme le diabète.

Arrêtez la cigarette

En plus de causer des maladies mortelles comme le cancer des poumons et les crises cardiaques, fumer a été lié au développement de maladies auto-immunes et les risques de développer la maladie de Crohn doublent.

Améliorez la santé de vos intestins

Vu que plus du trois quart des cellules immunitaires se trouve dans le canal gastro-intestinal, il est logique que la santé de nos intestins influence grandement notre système immunitaire. Il est donc important de s’assurer de leur santé pour avoir de meilleures défenses.

Les antibiotiques sont-ils à blâmer ?

Certains pensent que la surconsommation des antibiotiques, qui engendre une résistance microbienne accrue, peut augmenter les chances d’une maladie auto-immune d’apparaitre car les antibiotiques détruisent les bonnes et les mauvaises bactéries.

L’hygiène

Une autre hypothèse est celle de la non exposition des enfants aux infections. Cela les empêche de développer un système immunitaire fort. Selon Laura Sly, une scientifique au Child & Family Research Institute at BC Children’s Hospital, quand le système immunitaire ne trouve rien à attaquer, il commence à chercher d’autres cibles dont notre propre corps.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire