S'enregistrer


Votre mot de passe vous sera envoyé.
Par : Nicolas ELZEARD

Quand on parle d’écologie, on pense d’abord à une relation matérielle entre l’homme et la terre. Je vous propose de voir dans les articles de cette rubrique une autre facette de l’écologie : la résonance que l’homme crée avec son environnement relationnel. Des principes simples de communication permettent de s’affirmer en respectant les autres, de nettoyer nos « relations toxiques », d’améliorer nos échanges et notre coopération.

Citons la « communication non-violente », l’analyse transactionnelle, le système E.S.P.E.R.E, la « communication constructive », etc… Chacun d’entre nous a suivi dans sa vie scolaire plus de 3000 heures de mathématiques. Combien d’heures de cours de communication constructive ou d’éducation relation avonsnous reçu ? Pourtant, qu’est-ce-qui est le plus important dans votre quotidien ?

Apprendre, développer et entretenir des « Règles d’Ecologie Relationnelle » (RER) permet de : Bâtir une harmonie dans notre milieu professionnel, familiale, social, etc… Renforcer l’estime de soi, la confiance en soi et l’amour de soi. Développer notre créativité. Augmenter notre énergie vitale (le peps, la joie de vivre), et même, notre immunité.

Les habitants de l’ile d’Okinawa au Japon détiennent le record mondial de longévité. Connaissez-vous les 3 piliers d’un tel résultat ? Une alimentation en petite quantité mais riche en poisson et en légumes.
Une activité physique quotidienne et modérée avec une grande attention sur la respiration. Des liens sociaux et relationnels très développés autour de la solidarité et de l’échange. En souriant, le bébé rend son entourage heureux. Quand il pleure, on s’occupe de lui afin de satisfaire ses besoins immédiatement. Cette stratégie relationnelle est appelée « l’illusion de la toute puissance infantile ». Elle se retrouve chez des adultes qui ne supportent pas la frustration d’avoir leurs désirs non satisfaits immédiatement, qui croient que le bonheur des autres dépend d’eux. Cette stratégie relationnelle est naturelle et nécessaire au bébé, elle devient par la suite un handicap dont il faut apprendre à se débarrasser car elle entraine de la culpabilité et des ressentiments dans les relations. La construction de nos habitudes relationnelles a commencé dans l’enfance.

Par répétition, nous continuons à les reproduire comme un conditionnement automatiquement et inconsciemment, alors qu’elles ne sont plus adaptées à notre environnement relationnel d’adultes. Les conséquences sont néfastes dans nos relations sans nous rendre compte de notre part de responsabilité. Connaissez-vous le sentiment de regret après avoir piqué une grosse colère qui pendant un instant vous a pourtant donné une sensation de « décharge » libératrice ? Frustration, culpabilité, colère sont quelques déchets toxiques qui s’accumulent dans nos relations. Comme pour la pollution de notre planète, il est temps d’en prendre conscience, de les nettoyer et de développer de nouvelles habitudes qui font « vivre » nos relations. D’autres éléments viennent polluer nos relations. Notre cerveau et notre corps retiennent un certain nombre de blessures perçues à un moment de notre vie et va les projeter sur d’autres personnes et dans d’autres situations. Par exemple, je vois dans mes stages des femmes qui ont été abusées dans leurs enfances être incapable de faire confiance à leur conjoint, qui ne demande qu’à les aimer.

Comme pour la planète, nos comportements ou notre façon de penser peuvent polluer nos relations et finissent par nous empoisonner l’existence. Nous devons peut être admettre qu’il nous faut apprendre à communiquer. Nous devons adopter de nouveaux gestes, paroles et une nouvelle éthique dans nos relations. Depuis un siècle, les nouvelles technologies se sont considérablement développées, mais les relations humaines n’ont pas suivi. Selon moi, ce décalage explique en grande partie le mal-être ambiant (consommation d’alcool, antidépresseurs, tabac, etc…). Mais l’espoir est là, je vais vous faire découvrir les nouveaux « outils » relationnels qui peuvent, par des gestes simples et concrets, considérablement améliorer les échanges, l’harmonie et la joie de vivre autour de vous et par résonance (écho) dans le monde.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire